ITINERANCE D ETE

Des Lentilles et des trains


Note technique/

Pour 100 gr de lentilles sèches, on obtient 250 gr environ de lentilles cuites égouttées ou environ 400 gr de purée pour les lentilles corail.

Tout dépend de l’état de la sècheresse.


 

Lentilles biquette

 

-La fête d’Anne-Marie début juillet à RER Gennevilliers-

 

1 kilo de lentilles vertes cuites.

(pour la couleur c’est plus joli, mais blondes c’est moins de temps de trempage)

150 gr de saumon fumé coupés en petits morceaux , 2cm. Un peu de citron juste sur le saumon avant de le mélanger.

150 gr de féta en petits cubes 1cm.

4 oignons frais blancs coupés en tous petits morceaux

Huile, sel, poivre.

 

Nous avons diminué les quantité de saumon et de féta, par rapport à ce que nous avions mangé qui nous a semblé trop riche, et où le goût des lentilles s’écrasait. Nous recherchons la quantité minimum encore conveniente. A votre goût, vous pouvez tout-de-même forcer sur le poisson et le fromage.

Lorsque nous l’avons refait, nous avons rajouté un peu d’aneth frais en branche, et des graines germées de chez les bio, genre luzerne, petites et fines, ça craque agréablement sous la dent, ç’est de l’herbe pour la biquette de la feta, c’est joli dans le plat.

 


Lentilles camera

 

-Le festival « Résistances » à Foix-

 

Les lentilles étaient un peu plates en goût pour un festival qui heureusement ne l’était pas.

Comme il y avait des abricots mûrs à point, nous avons rajouté des abricots coupés en petits morceaux, un centimètre environ. On va dire 7 abricots pour un kg de lentilles cuites.

Il y avait aussi de l’oignon doux.

Il y avait des carottes. On va dire 200 gr pour le kg de lentilles. Elles avaient cuit avec les lentilles. En refaisant le plat, nous les avons cuites à la judéo-maghrébine. Basique : 20 minutes dans l’eau bouillante salée. 10 minutes à feu doux dans un mélange affleurant le niveau des lentilles dans la casserole : une cuillerée d’huile + citron (1/2) + jus de cuisson des carottes boullies (1/2 verre). Voir la recette carottes KAJ, dans les pièces jointes.

On peut poivrer ou pimenter à son goût.

On peut poivrer et même pimenter. L’abricot supporte très bien.

 

 

Lentilles samia


-la table de Samia Aldjézair in diaspora à la station Nation-

 

5 volumes de lentilles

3 volumes de tomates épépinées et coupées en tous petits morceaux comme l’ongle du petit doigt qui raconte des choses à l’oreille.

1 volumes d’oignons frais blancs en fine lamelle comme le vernis de l’ongle du susdit auriculaire

Coriandre. Beaucoup. Comme autant de vert que de rouge de tomate. On dirait un bon bouquet pour un kg de lentilles cuites.

(les proportions sont données ainsi parce que j’ai séparé chaque élément d’une part de mon assiettée pour évaluer)

Citron, bien deux pour un kg de lentilles et 600gr de tomates. En principe c’est fort citronné, et ensuite c’est selon votre goût.

Huile d’olive. Sel.

 


Lentillesmessieurs mesdames

 

-Fermeture estivale du bar le 96, fin juillet-

 

« Messieurs mesdames il est bientôt 2H , nous allons fermer s’il vous plaît. »

Il est deux heure du mat moins 5. C’est Ludovic qui parle. Y a pas plus pro ce soir comme barman débutant. Il a son tee-shirt impec rouge et noir, ses chaînes nickel chrome pour les outils de la ceinture à la poche, le pantalon noir longueur corsaire, l’anneau à l’oreille, son tatouage, et c’est à nous qu’il parle, le dernier carré des habitués et des copains par tous les temps, et un outsider.

 

Pour ce capitaine d’un soir qui ferme son carré nous avions fait des lentilles au Haddock.

 

Lentilles blondes 3 kg cuites (pour 10 = 1kg)

Les vertes irait aussi  mais c’est plus long de trempage.

Haricots plats jaunes et verts 800 gr - coupés en tronçons. (pour 10 = 270 gr)

Maïs 500 gr (pour 10 = 170 gr)

Mache 240 gr (pour 10 = 80 gr)

Haddock 750 gr - en petits morceaux. (pour 10 = 250 gr)

Persil un gros bouquet

Echalottes 6 - coupées très fin. (pour 10 = 2)

La ciboulette en quantité pourrait faire l’affaire

Citron 2 ( Pour 10 = ¾ d’un)

Vinaigre doux, genre vinaigre de cidre, 4 cuillérées à soupe.(pour 10 = une cuiller à soupe et une cuiller à café)

Huile d’olive. Saler , poivrer.

 


Lentilles aygue boulide

 

-Corail à Nîmes en août-

 

Il y a des jours, c’est bien connu à Nîmes, on ne sait plus quoi se mettre, et on ne sait plus quoi faire à manger. Ces jours là, on finit par faire une aygue bolide. C’est à dire une eau bouillie à la gardoise. Avec du thym, du laurier, du romarin, de l’ail, de l’huile d’olive, plus ou moins de sel. Ca, ça ne peut pas faire de mal; d’ailleurs lorsqu’on n’avait rien d’autre contre la peste, c’est ça qu’on prenait, c’est dire !

Alors, ensuite il est permis de ruser avec ses vieux parents : si les lentilles vertes ou les lentilles blondes peuvent passer pour des excès digestifs, les lentilles corail, mystère des pendants de corail qu’on cueille en rêvant et des bijoux berbères, les lentilles corail ont encore la côte. Alors on peu étoffer l’aygue bolide jusqu’à la consistance d’un honnête plat de lentilles. Ca cuit en un temps record sans trempage préalable. Très pratique aussi pour les grands groupes, et ça va avec tout, le salé, l’aigre doux, la douce amère ou le sucré salé, le chaud ou le froid, le rôti ou les salades.

 


Lentilles mango

 

-Bobines sociales à la mi septembre en surplomb de la petite ceinture nord-

 

1kg de lentilles vertes ou blondes cuites

125 gr de chutney à la mangue

1 bouquet de persil

baies de poivre rose.


 

Lentilles mare aux diables

 

Le cyber Killer de la Mare Aux Diables -jeu de rôles en train d'enfers-
(association de joueurs "la MAD")

 

Création spéciale pour la MAD.

 

Pour dix diables. Lentilles corail en purée . Les corail sont les plus vite cuites et elles se mettent toutes seules en purée, mais les vertes ou les blondes iraient aussi. 1 ½ kg cuites, 1 bouquet de coriandre coupées fines, un peu d’huile d’olive et de sel, mélanger.

 

 

Filets de sardines. 800 gr.

Les mettre à mariner dans un endroit bien frais ou au frigo quelques heures ou de un à trois jours - très pratique, on peut acheter le poisson et le cuire plus tard.

Un ou deux oignons rouges coupés en lamelles.

Cinq cuillers à soupes de mélasse de grenade.

Six cuillers à soupe d’huile d’olive.

 

Une poignée (10 gr) de baies d’épine vinette : petite baie d’origine iranienne qui a un goût acidulé de raisin. (si pas d’épine vinette , des raisins de corinthe).

Si vous ne trouvez pas de mélasse de grenade chez un épicier oriental, on peut trouver du jus de grenade concentré chez les bio. En mettre moins, c’est plus fruité., et ajouter ½ jus de citron.

 

Récupérer les oignons de la marinade, les faire blondir ramollir à la cocotte ou à la sauteuse avec un peu d’huile. Rajouter du thym.

Couper les filets en tronçons de deux cm de large environ. Les saler et les cuire à feu doux avec les oignons et le jus de la marinade.. Environ vingt minutes, goûter et arrêter la cuisson quand ça perd son goût de cru.

Epépiner 1 kg ½ de tomates, les couper en morceaux de deux à trois cm environ.

Mélanger les sardines et les tomates.

Vous pouvez mettre la purée de lentilles au milieu du plat et le mélange sardines-tomates autour.

 

Pour la Mare aux Diables, il fallait faire un plat « d’après l’Apocalypse » , avec des couleurs un peu bizarres. Nous avions donc choisi des tomates dites « noires de Crimée » qui en fait vont du vert tesson de bouteille au brun rouge, en somme des tomates de daltonien. Avec quelques traits de tomates bien rouges d’une autre espèce. Et nous avions renforcé la couleur des sardines en plus de la mélasse de grenade avec un peu de jus de bissap (hibiscus, carcadé) rouge. Histoire qu’on ne reconnaisse pas la sardine en poisson bleu, parce que le colorant bleu non naturel est le moins recommandé pour la santé. Et sardines à la myrtille, c’est pour une autre fois , si j’arrive enfin à aller voir l’été indien dans les Cévennes.

 

 

 

Le plat se mange plutôt froid. C’est de ses plats d’inspiration méditerranéenne que l’on mange à son goût chaud, tiède ou froid.